Ma première expérience de conférence de la SCEB

par Claire Demoury
INRS-Institut Armand-Frappier

Claire Demoury

Claire Demoury

Ma participation au congrès de la SCEB en juin 2015 était ma première expérience de conférence organisée par la Société Canadienne d’épidémiologie et de biostatistique.

Lors de ce congrès, j’ai pu découvrir le large éventail des travaux et thèmes de recherche développés dans l’ensemble du pays. La programmation du congrès était à la fois diverse et pointue. Lors des sessions plénières, j’ai pu me tenir informée des grandes questions et thèmes de recherche actuels. Les sessions parallèles m’ont permis de cibler les thèmes propres à mes travaux postdoctoraux ou de découvrir de nouvelles méthodes dans le domaine de l’épidémiologie et des biostatistiques. Lors de ces sessions, j’ai notamment vu abordés, des éléments concernant les questions que mon travail postdoctoral soulève (concernant le cancer de la prostate, son dépistage…) et pu en discuter. Cette discussion a été facilitée par le fait que j’ai eu l’opportunité de présenter mes résultats de recherche lors d’une présentation orale. Cette présentation, en plus de me donner la possibilité de faire connaître les résultats de mon travail, m’a surtout permis de partager mes réflexions sur le sujet et recevoir les conseils d’autres chercheurs et connaisseurs du domaine.

Ce type de conférence donne aussi l’occasion de rencontrer d’autres étudiants, des chercheurs et professeurs. Par le biais de rencontres et d’exposés, dans un contexte qui encourageait l’échange et la discussion, la SCEB a offert à ses participants l’occasion de partager leurs connaissances, de tisser des liens et de planifier de futures collaborations. Ceci est particulièrement important pour nous,  étudiants, doctorants, post-doctorants, grandement représentés lors de ce congrès car ces liens nous bénéficieront certainement tout au long de notre future carrière.

Parce que j’ai fait mon doctorat dans une université française, participer à une conférence canadienne m’a aidé à avoir une meilleure vue sur les initiatives de recherche en épidémiologie et biostatistique au Canada mais également à prendre connaissance des diverses opportunités de travail qu’il y existe. Ma participation au congrès de la SCEB s’est avérée être une expérience stimulante et enrichissante, une occasion de sortir de mon contexte de travail habituel et bénéficiera certainement à mon développement professionnel!